Evolution du budget 2018-2023

Avertissement :  
Bien qu'étant un reflet fildèle de la réalité telle que connue à ce jour les données de : 

  • 2022 sont baséees sur une proposition de budget qui sera révisée par le conseil municipal et votée en mars 2022
  • 2023 sont une simulation montrant l'évolution probable
Graphique 1.jpg

Comme dans le budget des ménages les dépenses doivent être inférieures aux recettes, c'est bien sur le cas à Bouafle. La différence entre recettes et dépenses est la capacité d'autofinancement, la CAF, qui permet les investissements. Idéalement cette CAF devrait être supérieure à 8% des recettes, c'était le cas jusqu'en 2021  et  dans la prévision de budget 2022 elle baisse à 0,2% .
Ce creux en 2022 est en grande partie due aux conséquences de la covid, à l'inflation et à la baisse des dotations de l'état et de GPSEO. La solution de facilité pour pallier à cette baisse aurait été d'augmenter les impôts.
Ce n'est pas le choix fait par l'équipe municipale, au contraire un effort financier supplémentaire est fait , 27 000€ en 2021 et 43 000€ en 2022,  pour développer et mieux utiliser les compétences de nos agents ce qui doit se traduire par un meilleur service pour les habitants et une augmentation de l'efficacité qui  combinée avec le produit des investissements permet de prévoir une stabilité des dépenses et une augmentation de la CAF à  4,8% dès 2023.

Graphique 6.jpg

Les dépenses de la commune sont en baisse atypique en 2020  à cause de l'arret de nombreux services du aux confinements. Celles de 2019, qui sont sensiblement égales 2018, sont donc une meilleure référence.
Les dépenses de 2021 sont stables par rapport à 2019 soit moins que l'inflation de 3,2%. La proposition de budget 2022 est en augmentation de 10% par rapport à  2021. 
 

Graphique 2.jpg

Les recettes de la communes sont stables sur la période
L'évolution naturelle des impôts et taxes ne compense que partiellement l'inflation des coûts et la baisse des dotations de l'état et de GPSEO.
Les marges de manouvre sont fournies par l'augmentation des produits des services municipaux qui reflète l'augmentation des services fournis aux habitants.

Graphique 3.jpg

Les dotations de l'état diminuent en moyenne de 8% par an
L'attribution de compensation de GPSEO  a été réduite de 10%  à partir de 2022

Graphique 4.png

Bien que les taux d'imposition restent inchangés, les recettes augmentent d'environ 2,5% par an en raison de l'augmentation du nombre de logements et de la révision annuelle des valeurs locatives

Graphique 5.png

Les produits des services municipaux (locations des salles et logements,  restaurant scolaire, crèche ...) ont subi l'impact des confinements et autres restrictions dues à la covid en 2020 et 2021.
Un retour progressif à la normale est prévu à partir de 2022, et  le produit des investissements effectués en 2021 et 2022 ( rénovation des logements 7 rue Maurice Berteaux et Laguiller mie, augmentation de capacité de la crèche ...) montera progressivement en puissance à partir du 4ème trimestre 2022.

Graphique 8.jpg

Les charges de personnel représentent 47% et 45% du total des dépenses en 2021 et 2022 en légère diminution par rapport au 47% en 2020.
En volume elles augmentent de 2,4% et 7,7% (dont 1,7% d'effort pour la formation) respectivement par rapport à 2019.
L'augmentation de qualification et l'amélioration de l'organisation du travail qui en résultent permet de prévoir une stabilité voire une légère baisse des charges de personnel en 2023

Graphique 7.jpg

Les charges de 2021 et 2022 sont en  baisse de 3% et en hausse de 15% respectivement par rapport à 2019, plus du quart de ces augmentations est du à l'amélioration des outils d'efficacité pour les agents et à la sous traitante des tâches moins qualifiées.
Cela se traduira par une stabilité des charges en 2023

Graphique 9.png

Après une baisse en 2019 le remboursement des emprunts, intérêts et capital, est stable malgré la contraction d'un emprunt de 250 000€ au taux de 0,62 % sur 15 ans pour financer l'amélioration énergétiques des bâtiments dont le remboursement commencera en 2022.